AZZ
Chateau
   Salle de Chasse
   Archives Musicales
   Musee de Peinture
   Sala Terrena
   Le Bibliotheque
   La Salle des Vassaux
   Sale de l`Assemblee
   Sale du Trone
   Chambre du Tsar
   Salon Rose
   De Medailles

Jardin Situe
Jardin de Fleurs
Kromeriz
Autres
Informations



LA SALLE DES VASSAUX

dans laquelle se déroulaient des réunions et des procès importants entre suzerains et vassaux fut décorée en été 1759.F. A Maulbertsch, peintre viennois le plus demandé, obtint pour celle-ci une rémunération énormede 2 300 ducats. D´après un contrat conservé, Maulbertsch s´engageaà préparer les propositions en fonction des données qu´il recevait, et à réaliser la peinture après validation des propositions en 1759. L´évêque promit d´héberger le peintre,de mettre à sa disposition un maçon spécialisé dans les travaux de façade,un ouvrier et de lui fournir les matériaux et un échafaudage. L´une de ses magnifiques esquisses est exposée dans le musée de peinture du château de Slavkov. La peinture tempéramentale et libérée est caractérisée par une épaisse couche de taches colorées et attire l´attention grâce à un entichement intérieur et une virtuosité artistique. Outre le motif central - Apothéosede l´évêque Ekgh entreles divinités comme Hercule, Hermès, Minerve, Saturne et les personnages allégoriques comme Justiceet Abondance - sont présentés des événements historiques relatifs à l´histoiredes évêques et de leurs vassaux. Le peintre décrit d´abord la créationde ce système fondépar l´évêque Brunode Schaumburg sousle règne du roi Premysl Otakar II. La deuxième scène se réfère à la confirmation du régime que l´empereur Rodolphe II accorda à l´évêque Stanislav Pavlovský.La troisième scène décrit l´arrestation des chanoines par la noblesse morave au débutde la guerre de Trente Ans. La dernière scènese réfère à la renaissance après la défaitede la noblesse tchèqueà Bílá horaet à la confirmationet la multiplicationdes biens réalisées par l´emprereur Ferdinand II. L´oeuvre magistrale de Maulbertsch située à Kromeriz exprime beaucoup plus le subjectivisme roccoco, l´expressivité inhabituelle et l´impression irrationnelle que le baroque tardif. Cela correspondait absolument aux intentions du client et reflétait l´état d´esprit de l´époque. Les travaux originaux furent réalisés sur un enduit humide (al fresco) qui fut modifié après le séchage par un pinceau sec (al secco) avec des couches importantes d´un blanc éblouissant. Au cours des travaux de restauration de cette peinture, on réalisa également des travaux de conservation sur le revêtement en marbre et les balustrades situées devant les sièges du tribunal. On installa une nouvelle dorure brillante ou mate sur un poêle puissant en majolique et on nettoya le parquet. Un portrait de l´évêque L. B. Egkh fut installé à l´entrée de la salle au-dessus du trône.